Accueil/Home
Accueil/Home - Mes machines - Tous les articles - Dernières entrées - Revues - Trucs & astuces l'OI - Publicités - Nouveautés - Recherche / Echange

 
     

Casio PB-100 / PB-200

 

Le Casio PB-100 est apparu en 1984. PB signifie Pocket Basic. C'est un ordinateur de poche d'entrée de gamme dont le prix avoisinait les 650 FRF à l'époque. Il pourrait être considéré comme un sous Casio FX-702P puisqu'il embarque moins de mémoire et a un plus petit écran. Mais ce n'est pas le cas. En effet, même si lui aussi parle Basic, ce n'est pas le même dialecte que celui de son ainé. Quand le 702P dit INP, PRT, GSB, le PB-100 répond INPUT, PRINT, GOSUB. Certes ce ne sont que des points de détail qui n'empêchent pas la portabilité des programmes d'un dialecte vers l'autre mais cela indique que cette machine n'est pas dans la continuité. Je ne me suis pas trop intéressé à ce modèle au moment de sa sortie car j'avais déjà un 702P réputé plus puissant. Son équivalent chez Sharp serait le Sharp PC-1245.

Casio PB-100

Casio PB-100

Compartiment accueillant le module OR-1 qui augmente la mémoire de 1Ko.

Le PB-100 est livré avec 544 pas de mémoires. Autant dire qu'on y est très vite à l'étroit. La machine dispose aussi de 26 variables ainsi que la variable $ , déjà présente sur le 702P, qui est un registre alphanumérique de 30 caractères qui peut être manipulé. Les variables de A à Z peuvent être alternativement numériques ou alphanumériques mais limitées à 7 caractères au plus. La mémoire peut être étendue à 1.568 pas avec l'ajout du module OR-1 de 1Ko. Elle se rapproche ainsi de la capacité du 702P qui est de 1.680 pas. La mémoire est partitionnable et les pas de programmes peuvent être convertis en mémoires à raison de 8 pas pour une mémoire grâce à la commande DEFM. Ainsi DEFM 40 affichera ***VAR:66 (26+40).
Sans module, on peut aller de 544 pas + 26 mémoires à 0 pas + 94 mémoires (544/8 + 26) et avec le module de 1.568 pas + 26 mémoires à 0 pas et 222 mémoires (1.568 pas / 8 + 26). Les mémoires au-delà de Z sont accessibles sous forme de tableau. Par exemple A(27). La mémoire est gérée comme sur le 702P et à peu de chose près, toutes les variables peuvent faire références à un tableau à une dimension. Par exemple A est aussi A(0), B est aussi B(0) mais aussi A(1) et Z est Z(0) ou A(25) ou B(24), etc... Bien entendu l'adressage indirect est présent.

L'écran du PB-100 permet d'afficher 12 caractères alphanumériques contre 20 pour le 702P sur une fenêtre virtuelle de 62 caractères. Le contraste est réglable via une mollette située sur le côté droit de la machine. Il n'est pas graphique mais il est possible d'y afficher des caractères graphiques (les couleurs des cartes par exemple). Ces caractères ainsi que les minuscules sont accessibles via le mode [ . ].

Casio PB-200

Côté mathématiques, le PB-100 connaît toutes les fonction scientifiques qu'on trouve habituellement (Racine carrée, carré, PI, Log, LN, sinus, cosinus, modes angulaires (degré, grad et radian), etc...) par contre il n'y a pas les fonctions statistiques  ni les fonctions hyperboliques du 702P.

L'accès au mode programmation se fait en passant en mode WRT (write). Comme toutes les productions Casio, la machine a 10 zones de programmes indépendantes les unes des autres qui peuvent contenir des programmes différents ou bien des programmes de services appelés par d'autres programmes situés dans d'autres zones. L'indépendance ne vaut toutefois pas pour les variables qui sont communes à toutes les zones. La suppression d'un programme se fait avec CLEAR pour le programme de la zone courante ou bien avec CLEAR A pour les programmes de toutes les zones.

Le langage Basic est très très proche de celui du 702P. Comme sur tous les Basic de l'époque, une ligne de programme commence par un numéro de ligne. Sur une même ligne les instructions sont séparées par le classique :. La longueur d'une ligne ne peut dépasser les 62 caractères. Tous les ordres habituels sont présents; INPUT, PRINT, GOTO, GOSUB, FOR-NEXT, IF THEN sans ELSE. Les branchements se font vers un numéro de ligne (GOTO 100) ou vers une des 10 zones de programmes (GOSUB #9). Il n'y a donc pas d'étiquette comme sur les Sharp. Pas de ON GOTO ou ON GOSUB non plus mais GOTO / GOSUB  <expression> peut les remplacer; GOSUB #P pour appeler un sous-programme situé dans une zone de programme en fonction de la valeur de P ou bien GOSUB A * 100. Jusqu'à 8 niveaux de sous-programmes sont possibles et 4 niveaux de boucles FOR-NEXT. Pas de READ DATA RESTORE ni de PEEK, POKE ou CALL. Comme sur le 702P, l'instruction CSR permet de faire débuter un affichage à l'écran en commençant au n° de caractère indiqué en paramètre mais il n'est pas possible de faire varier la durée d'un affichage (instruction WAIT sur le 702P). L'instruction KEY qui correspond à l'habituel INKEY$ permet de capturer la pression d'un touche et donc d'apporter une touche d'interactivité sans avoir à stopper l'exécution du programme. Comme sur le 702P, la gestion des chaînes de caractères est le parent pauvre du Basic du PB-100. Pas de fonction ASC ou CHR$ et s'il est possible de connaître la longueur d'une chaîne (fonction LEN) ou bien de convertir une valeur alphanumérique numérique en numérique (fonction VAL) il n'est pas possible d'en extraire des portions sauf si on utilise la variable $. En effet cette variable est la seule sur laquelle il est possible d'extraire une portion de chaîne via la fonction MID. Sur ce point on est loin des Sharp et du futur Casio PB-700. Tous les tests habituels sont présents. Ils ont la forme IF <condition> THEN <n° de ligne ou n° de zone programme> ou IF <condition> ; <expression>.

Du côté des extensions, outre le module de mémoire, le PB-100 peut être connecté à l'interface FA-3 qui, connectée à un lecteur-enregistreur de K7, permet de charger et de sauvegarder les programmes (commandes LOAD, LOAD A, SAVE et SAVE A) mais aussi les données (commandes PUT et GET). Il peut être aussi connecté à une imprimante.

Casio PB-200 avec interface FA-3

Au niveau des performances il est un peu au dessus du 702P avec une boucle FOR-NEXT de 1000 itérations avalée en 7.2 secondes.

Le PB-100 a eu une descendance avec le PB-200 qui n'est autre qu'un PB-100 avec un module OR1 ou bien le FX-700P qui a une touche en plus, une sérigraphie différente et la mémoire d'un PB-200 ou bien encore avec le FX-802P qui est un PB-200 avec une imprimante et même de l'Olympia OP 644... et cette liste n'est pas exhaustive !!! Comme pour beaucoup de modèles Casio, cette machine a un clone Tandy. Le Tandy PC4 en l'occurrence. Voir son démontage.

Voir les publicités : Casio PB-100 / FX-702P / FC-802P, Casio PB-100 / FX-702P / FX-802P / PB-700, Casio PB-100 (1), Casio PB-100 (2), Casio PB-100 (3).

Casio PB-200 :

Casio PB-200

Casio PB-200

Sur cette photo du PB-200 on voit bien que l'emplacement du module OR-1 a été condamné.

 
Casio PB-100
Dimensions : 9,8 H x 165 L x 71 mm P
Poids : 116 grammes piles comprises
Ecran : LCD 12 caractères
Mémoire : 544 pas 26 mémoires - 1.568 pas 26 mémoires avec OR-1

Autres informations

: Piles : 2 x CR2032 - Consommation : 0,02 W

Casio FX-700P, Casio FX-802P et Olympia OP 644 :

Casio FX-700P

 

Casio FX-802P

 

Olympia OP-644

 

Tandy PC4 : 

Tandy PC4

 

Casio PB-100 en boite : 

Casio PB-100

 

Casio PB-100

 

Casio PB-100

Comparaison de l'électronique des Casio PB-100 et Tandy PC4 : 

Casio PB-100

 

Casio PB-100

Ce sont les mêmes machines mais l'électronique diffère vraiment. Je pense qu'on aurait la même surprise avec deux PB-100.

 

 

 



 Copyright 2008 - by Badaze
Nombre de visites sur ce site 164847 depuis le 31 décembre 2009
Dernière mise à jour le 2017-07-08 13:32:54
Site optimisé pour Internet Explorer 5.5 et suivants - Résolution 1024x768